JOYEUSES FETES !!!

22 décembre 2017 JOYEUSES FETES !!!

Toute l'équipe de POP SANTE vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année ainsi que ses meilleurs voeux pour 2018.

Voilà l'été!

06 juillet 2017 Voilà l'été!

Pop Santé vous accompagne durant vos vacances, découvrez les bons reflexes face aux dangers du soleil, cliquez ici !

Bonne année 2017 !

01 janvier 2017 Bonne année 2017 !

Toute l'équipe de POP SANTE vous souhaite une joyeuse et heureuse année 2017 !

Affrontez l'hiver en forme !

01 décembre 2016 Affrontez l'hiver en forme !

Lutter contre le froid :

- Protégez-vous du froid en vous couvrant les extrémités (nez, cou, mains et pieds) et portez vêtements adéquats.

- Ne surchauffez pas votre domicile (température idéale entre 18° et 20°)

- Buvez des boissons chaudes régulièrement et mangez des protéines.

Les virus et bactéries :

Pour éviter de tomber malade, il faut éviter la contamination et entretenir vos défenses immunitaires car les portes d’entrée sont classiquement soit ORL et respiratoires (angines, otites, pharyngites, trachéites, bronchites, pneumonies) soit digestives (gastroentérites virales). Privilégiés une alimentation irréprochable, variée et équilibrée.

 

Lunettes et lentilles : les conditions de délivrance par les opticiens assouplies

01 novembre 2016 Lunettes et lentilles : les conditions de délivrance par les opticiens assouplies

La publication le 17 octobre 2016 d’un décret entrant immédiatement en vigueur offre plus de latitude aux opticiens. L’objectif : désengorger les cabinets d’ophtalmologistes et réduire les délais d’attente pour obtenir un rendez-vous. 

Désormais, une fois l’ordonnance établie par l’ophtalmologiste, les opticiens peuvent renouveler les verres correcteurs pendant 5 ans pour les personnes âgées de 16 à 42 ans, contre 3 ans auparavant. L’ordonnance de l’ophtalmo reste valide un an seulement pour les moins de 16 ans et trois ans pour les plus de 42 ans. L’opticien peut également adapter la correction des lunettes, après réalisation d’un examen de réfraction, y compris la correction des lentilles si l’ordonnance date de moins de 3 ans, sauf si l’ophtalmologiste a expressément indiqué son opposition sur celle-ci. En cas de modification de prescription apportée directement par l’opticien, celui-ci a pour obligation d’en informer l’ophtalmologiste.  

Gastro-entérite : l’épidémie arrive avec 3 mois d’avance

15 septembre 2016 Gastro-entérite : l’épidémie arrive avec 3 mois d’avance

L’épidémie arrive très tôt cette année puisque le pic de gastro-entérite survient généralement les deux premières semaines de janvier.

Les régions les plus touchées sont l’Ile-de-France, le Grand Est et la Provence-Alpes-Côte d’Azur.

 

Comment éviter la gastro-entérite ?

On attrape la gastro-entérite en mangeant des aliments contaminés ou en buvant de l'eau souillée mais aussi par contact direct avec les malades.

 

Ainsi, pour éviter d'être infecté, voici quelques conseils :

 

Veiller à l'hygiène des mains et des surfaces. Se laver les mains avec du savon le plus souvent et le plus soigneusement possible, ne pas partager les verres d'eau ou les couverts à table…

Veiller à la préparation des repas. Lors de la préparation des repas (en particulier en collectivité), les règles d'hygiène strictes (lavage des mains, ports de gants à usage unique) doivent être respectées. Les personnes malades ne doivent évidemment pas participer à l'élaboration des repas.     

Prévenir la complication des diarrhées grâce aux solutés de réhydratation. Ces composés constituent la meilleure prévention des complications des diarrhées. Permettant une réhydratation précoce, ces produits sont remboursés par la sécurité sociale.

 POP et le développement durable

05 septembre 2016 POP et le développement durable

POP Santé s’engage pour l’environnement en réduisant la consommation de papier. Désormais, vos décomptes de Soins de Santé sont adressés tous les trimestres. N’hésitez pas à vous connecter à votre espace adhérent pour consulter vos remboursements de prestations Santé en temps réel.

Des mutuelles d’entreprise obligatoires parfois insuffisantes

03 juin 2016 Des mutuelles d’entreprise obligatoires parfois insuffisantes

Avec la généralisation de la complémentaire santé pour tous les salariés du privé se retrouvent avec une mutuelle santé obligatoire distribuée par leur entreprise. Paradoxalement à cet objectif, certains salariés perdent en qualité de couverture.

Des mutuelles d’entreprise obligatoires parfois insuffisantes

Depuis le 1er janvier 2016, l’Accord national interprofessionnel oblige les entreprises à souscrire une mutuelle santé collective à destination de l’ensemble de leurs salariés. En contrepartie de cette obligation, les salariés bénéficient d’un panier de soin minimum, garantissant un niveau de couverture minimum. Libre ensuite aux entreprises de souscrire une complémentaire santé  plus importante pour leurs salariés, l’avantage pour les salariés étant le co-financement de la couverture (minimum de 50 % pour l’employeur, maximum de 50 % pour le salarié).

La question étant de savoir si la mutuelle d’entreprise est suffisante. Cela dépendra surement des assurés mais certains d’entre eux avaient une mutuelle individuelle qui les couvrait mieux que la nouvelle mutuelle collective.

Surcomplémentaire santé : indispensable ?

Une surcomplémentaire est un contrat qui vient compléter le contrat de base (qu’il soit individuel ou collectif). Ce contrat n’est pas obligatoire et reste à la discrétion de chaque assuré. Ce dernier devra payer de sa poche l’intégralité de la surmutuelle.

Vous êtes intéressés par une Sur-complémentaire ? contacter votre conseiller en assurances qui saura vous aiguiller.

Assurance maladie : la Protection universelle maladie (PUMA) remplace la CMU de base

05 mai 2016 Assurance maladie : la Protection universelle maladie (PUMA) remplace la CMU de base

Depuis le 1er janvier 2016, la Protection universelle maladie (PUMA) s’est substituée à la Couverture maladie universelle (CMU).

Pourquoi remplacer la CMU de base ?

Jusqu’au 31 décembre 2015, pour bénéficier de la Couverture maladie universelle de base, il fallait remplir un certain nombre de conditions : avoir travaillé un nombre d’heures suffisant pour ouvrir les droits ou, en situation sans emploi, remplir les formalités administratives nécessaires à l’obtention du statut d’ayant droit ou au renouvellement des droits antérieurs. Jugée trop complexe, la CMU-B a été remplacée par la Protection Universelle Maladie (PUMA) au 1er janvier 2016, ce qui simplifie et modernise l’ensemble des démarches. Cette réforme s’inscrit dans la logique de celle de 1999 qui instaurait la CMU dans le but d’ouvrir des droits à l’assurance maladie à toutes les personnes qui en étaient dépourvues.

La PUMA, la fin du lien entre travail et assurance maladie

Désormais, avec la protection universelle maladie, toute personne qui travaille ou réside en France de manière stable et régulière a droit à la prise en charge de ses frais de santé.Pour les salariés, la protection ouvre des droits sans minimum d’activité.

La grande nouveauté : des droits continus et personnels

Dès l’âge de 18 ans, les frais de santé sont pris en charge à titre personnel. L’enjeu : une meilleure confidentialité dans la gestion des informations de prise en charge.
Le statut d’ayant droit pour les majeurs est progressivement supprimé. Ils peuvent le conserver jusqu’au 31 décembre 2019.

En cas de changement de situation professionnelle (perte d’emploi ou changement d’activité) ou personnelle (mariage, séparation, veuvage, changement de résidence), la PUMA couvre les bénéficiaires de manière continue, sans rupture de leurs droits. La digitalisation des procédures doit permettre de transférer les dossiers d’une caisse primaire à une autre en moins de 10 jours d’ici 2017.

Qu’en est-il des enfants, étudiants et retraités ?

La PUMA permet aux parents de demander une carte vitale pour leurs enfants à partir de l’âge de 12 ans. Objectif : faciliter la prise en charge des soins en cas de séparation conjugale.

Pour les étudiants, la PUMA clarifie les bornes de l'année universitaire qui démarre 1er septembre et se termine le 31 août. Comme auparavant, l'étudiant choisit sa Sécurité sociale étudiante lors de son inscription dans un établissement supérieur. Les boursiers, salariés ou âgés de moins de 20 ans bénéficient de l'exonération de cotisation étudiante.

Les retraités continuent de dépendre du régime dans lequel ils ont ouvert leurs droits : au titre de leur activité professionnelle si ils cumulent retraite et un emploi qui leur ouvre des droits ou, si ils reçoivent plusieurs pensions, par le dernier régime auquel ils ont cotisé.

Le maintien de la CMU-C

Pour les personnes ayant de faibles revenus (bénéficiaires du RSA par exemple), la CMU complémentaire (CMU-C) leur permet de bénéficier gratuitement du remboursement de la part complémentaire de leurs frais de santé (sur la base des tarifs de la Sécurité sociale). La mise en place de la PUMA ne modifie pas leurs droits à la CMU-C ni ses critères d’attribution ni son fonctionnement. La CMU-C leur est accordée pour une durée d'une année renouvelable. Ils ont le choix de l'organisme qui assure leur complémentaire santé et ils n’avancent pas les frais

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

JOYEUSES FÊTES !!!

25 décembre 2015 JOYEUSES FÊTES !!!

Toute l'équipe de POP SANTE vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année ainsi que ses meilleurs voeux pour 2016.

La généralisation des contrats collectifs obligatoires dans les entreprises privées

03 décembre 2015 La généralisation des contrats collectifs obligatoires dans les entreprises privées

La loi n°2013-50 du 14 juin 2013 a transposé l’Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 et prévoit la généralisation de la complémentaire santé pour tous les salariés du secteur privé.    

  • Que prévoit la  loi de généralisation ? La loi prévoit la généralisation de la couverture santé obligatoire pour l’ensemble des salariés des entreprises au plus tard le 1er  janvier 2016. À défaut d’accord de branche ou d’accord d’entreprise, une couverture frais de santé minimale par décision unilatérale  de l’employeur devra être mise en place au 01/01/2016.
  • Quelles Entreprises sont concernées ? Les entreprises sans complémentaire santé. Les entreprises avec complémentaire santé : si les garanties sont moins favorables que le panier de soins défini par le décret ou si le financement est inférieur à 50 % de la cotisation. Les entreprises ayant adhéré à une complémentaire santé collective facultative
  • Quelle sera la participation de  l’employeur ? L’employeur sera tenu de financer au moins 50% de la cotisation Mutuelle.
  • Quelles garanties ? Un ensemble de garanties minimales, appelé « panier de soins », doit être proposé à chaque salarié. Ce panier de  soins a été précisé par le Décret  du 8 septembre 2014  et  doit comprendre au minimum : L’intégralité de la prise en charge du ticket modérateur pour tous les actes à l’exclusiondes médicaments dont le service médical rendu est considéré comme faible ou modéré sont remboursés respectivement à hauteur de 15% et de 30% par l’Assurance maladie, de l’homéopathie, des cures thermales, majoration du ticket modérateur due en cas de non-respect du parcours de soins, des participations forfaitaires, des franchises, la prise en charge de l’intégralité du forfait journalier hospitalier sans limitation de durée, les soins dentaires prothétiques et soins d’orthopédie dentofaciale à hauteur d’au moins 125% du tarif de la Sécurité sociale, en optique un forfait minimum suivant le degré de correction devra être proposé. Ce forfait vaut pour deux années par assuré et par équipement (une monture + deux verres) sauf pour les mineurs ou en cas d’évolution de la correction (forfait annuel). Les forfaits minimaux (y compris prise en charge du ticket modérateur) sont les suivants : Verres simples et monture : 100 €, Verres complexes et monture : 200 €, Combinaison verre simple + verre complexe et monture : 150 €.
  • Quelles sont avantages fiscaux et sociaux ? La complémentaire santé collective obligatoire mise en place au sein de l’entreprise pourra bénéficier d’un taux de taxe sur les conventions d’assurance de 7 % (au lieu de 14 %) et des exonérations de charges sociales et fiscales pour l’employeur. Pour cela elle devra être un « contrat responsable ».
  • Quelles sont les cas de  dispenses? Tous les salariés doivent se voir proposer par leur employeur une complémentaire santé collective à adhésion obligatoire. Il existe toutefois des cas de dispenses prévues par le Décret du 8 juillet 2014 :

 Les salariés embauchés avant la mise en place du régime (DUE uniquement - l’art 11 de la loi Evin du 31/12/1989)

 Les salariés en CDD d’une durée supérieure ou égale à 12 mois à condition qu’ils justifient d’une couverture individuelle souscrite par ailleurs pour le même type de garantie

 Les salariés en CDD d’une durée inférieure ou égale à 12 mois

 Les apprentis et les salariés à temps partiel si la cotisation est supérieure  à 10 % de leur rémunération brute

 Les salariés disposant d’une couverture individuelle Frais de Santé  (la dispense prend fin à l’échéance annuelle de leur contrat).

 Les salariés bénéficiaires de la CMU-C ou de l’ACS (jusqu’à expiration des droits CMU-C ou ACS).

 L'un des membres d'un couple de salariés travaillant dans la même entreprise

 Les salariés couverts par ailleurs, y compris en tant qu’ayants droit, par une couverture collective relevant de l’un des dispositifs suivants (fixés par arrêté) :

- régime collectif et obligatoire d’entreprise éligible aux exonérations sociales (à condition que la couverture des ayants droit soit prévue à titre obligatoire),

- régime local d’assurance maladie d’Alsace-Moselle,

- régime complémentaire d’assurance maladie des Industries Electriques et Gazières,

- régime facultatif de protection sociale complémentaire des fonctionnaires d’État ou des collectivités territoriales,

- régime facultatif des travailleurs non-salariés, dans le cadre des contrats d’assurance de groupe dits «Madelin»,

- régime spécial de Sécurité sociale des gens de mer (ENIM),

- Caisse de Prévoyance et de retraite des personnels de la SNCF.

Nouveauté POP

01 décembre 2015 Nouveauté POP

A partir de janvier 2016, vos décomptes de prestations seront téléchargeables depuis votre espace adhérent.

CERTIFICATION ISO 9001 : 2008

30 octobre 2015 CERTIFICATION ISO 9001 : 2008

Maintien de la certification ISO 9001 Version 2008, signe de notre engagement quotidien et de notre qualité de service.

Toujours dans le but de répondre à vos attentes et idées, n’hésitez pas à nous faire parvenir vos suggestions à partir de l’espace adhérent.

Contrat responsable et solidaire (suite)

01 octobre 2015 Contrat responsable et solidaire (suite)

La notion de contrat responsable et solidaire a pour objectif d'encadrer les dépenses de santé. Son cahier des charges comprend essentiellement le respect d'un certain nombre d'obligations sur les contrats santé 2015 :

  • Extension de l'obligation de prise en charge du ticket modérateur à l'optique, le dentaire et l'appareillage, soit tous les postes remboursés par la Sécurité sociale sauf la cure thermale, l’homéopathie et les médicaments remboursés à 15% et 35%
  • Encadrement des remboursements optique. Instauration de forfaits optique adaptés à la dioptrie avec  6 plafonds pour limiter les abus et de 6 planchers pour garantir un minimum de prise en charge. Validité des forfaits sur une durée minimum de 24 mois,  à compter de la date d’adhésion ou de la date d’achat du premier élément de l’équipement optique.
  • Limitation des dépassements d’honoraires 
  • Double limitation de prise en charge des dépassements d’honoraires  pratiqués par les médecins non signataires du Contrat d’Accès aux Soins. Prise en charge limitée à 200% de la Base de Remboursement de la Sécurité sociale maximum et inférieure (de 20 % minimum) au plafond de remboursement accordé par la complémentaire santé aux médecins signataires du CAS.
Le contrat d’accès aux soins (CAS): qu’est-ce que c’est ?

03 septembre 2015 Le contrat d’accès aux soins (CAS): qu’est-ce que c’est ?

Le contrat d’accès aux soins a été mis en place  en 2013 ( Journal officiel 06/12/2012).  Le CAS a pour but de limiter le dépassement d’honoraires. Avec le contrat d’accès aux soins, vos consultations sont mieux remboursés et ainsi votre reste à charge diminue.
 
Par exemple : La consultation d'un médecin spécialiste en secteur 2 adhérant au contrat est remboursée sur la base de 28 euros contre 23 euros actuellement.
Pour savoir si votre médecin a signé le CAS , consulter le site AMELI : http://ameli-direct.ameli.fr/
L’Aide à la Complémentaire Santé

03 juillet 2015 L’Aide à la Complémentaire Santé

L'aide à la Complémentaire Santé, accordée par les Caisses d’Assurance Maladie ne s’appliquera que sur les contrats retenus par le Ministère des Affaires Sociales et de la Santé.
ENQUETE DE SATISFACTION

02 juin 2015 ENQUETE DE SATISFACTION

La satisfaction clients est une priorité pour nous.

Nous vous remercions par avance de répondre à notre enquête de satisfaction lorsque vous la recevrez.

Votre avis nous intérresse.

L'équipe POP SANTE vous remercie

Le Contrat Responsable et Solidaire

07 mai 2015 Le Contrat Responsable et Solidaire

Le contrat solidaire a été créé en 2002. Son objectif est de permettre à chacun de s’assurer, quel que soit son état de santé.

Un contrat de santé complémentaire « solidaire » est en effet un contrat qui n’applique pas de sélection médicale :

  • Aucune information médicale n’est recueillie (pas de questionnaire médical)
  • Les cotisations ne sont pas déterminées en fonction de l’état de santé des assurés

Par abus de langage, on parle de contrat responsable pour un contrat responsable et solidaire.

Le contrat responsable a été instauré par le gouvernement afin de responsabiliser les patients, leur complémentaire santé et les différents praticiens.
Il consiste à inciter les patients à :

  • Respecter le parcours de soins coordonnés
  • Promouvoir l’accès aux soins
  • Maîtriser l’évolution des pratiques tarifaires

On distingue deux générations de contrats responsables et solidaires :

  • CRS1 à compter 1er Janvier 2006
  • CRS2 à compter 1er Avril 2015
ADRESSE POSTALE

01 mars 2015 ADRESSE POSTALE

Veuillez notez notre adresse postale pour toutes correspondances : POP Santé - CS 60039 -  1050, Chemin des Exquerts – 84170 MONTEUX

Joyeuses Fêtes !!!

25 décembre 2014 Joyeuses Fêtes !!!

Toute l'équipe de POP SANTE vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année ainsi que ses meilleurs voeux pour 2015.

POP SANTE obtient la certification ISO 9001 : 2008

30 octobre 2014 POP SANTE obtient la certification ISO 9001 : 2008

Nous sommes heureux de vous annoncer la certification de POP SANTE, selon la norme internationale ISO 9001.

Cette démarche a été conduite par AFAQ AFNOR Certification, leader français et l’un des premiers organismes de certification au plan mondial.

Elle a fortement mobilisé l'ensemble de nos équipes et cette mobilisation reste entière, car la qualité est un défi quotidien !

Espace Adhérents santé disponible

01 octobre 2014 Espace Adhérents santé disponible

Votre espace adhérents est disponible.
Votre login et mot de passe figureront sur vos décomptes.
Pour y accéder : rendez-vous dans le menu ESPACE ADHERENTS ou cliquez sur ce lien.

Vous pouvez consulter en ligne vos garanties et suivre vos remboursements de frais de santé en toute sécurité.
Vous avez perdu votre mot de passe ou ne savez pas comment vous connecter ?
Contactez-nous au 04 90 63 73 70

 

SEPA

01 avril 2014 SEPA

Depuis le mois d’Avril 2014, l’ensemble des prélèvements et virements effectués par POP Santé sont conformes à la norme SEPA.